Sélectionner une page

Il est obligatoire pour les auto-entrepreneurs de déclarer leurs recettes tous les ans. Cette déclaration se fait sur leur déclaration de revenus n°2042 ou la déclaration complémentaire n°2042 C pro. Elle concerne tous les auto-entrepreneurs, qu’ils optent ou non pour le prélèvement fiscal libératoire. Voici quelques explications sur le sujet !

Ce que l’auto-entrepreneur doit déclarer fiscalement

Ce sont les recettes de l’année civile que l’auto-entrepreneur est tenu de déclarer quand il remplit sa déclaration personnelle d’impôt sur le revenu. Il doit uniquement s’agir des recettes encaissées.

Pour déclarer fiscalement ses revenus de 2019 par exemple, il faut attendre l’année 2020. Pour ce faire, il convient de renseigner le montant des recettes encaissées au cours de l’année 2019. La déclaration des revenus se fait le plus souvent à partir du mois d’avril jusqu’à juin.

Généralement, le montant indiqué dans la déclaration des revenus correspond au total des recettes déclarées par mois ou par trimestre au cours de la même année. Il faut noter que l’auto-entrepreneur reçoit une attestation fiscale en provenance de l’Urssaf. Dans ce document est inscrit le montant des recettes déclarées sur l’année. Pour en savoir plus sur le sujet, pole-autoentrepreneur est le site idéal qui accompagne les auto-entrepreneurs au quotidien.

déclarer revenu

La déclaration 2042 pour les revenus d’auto-entrepreneur

Pour un auto-entrepreneur, une déclaration professionnelle des bénéfices comme les BNC ou les BIC n’est pas nécessaire. Il lui est toutefois obligatoire de déclarer le montant des recettes encaissées au cours de l’année civile.

Les auto-entrepreneurs qui optent pour le prélèvement libératoire

Pour les auto-entrepreneurs qui adoptent le prélèvement libératoire d’impôt sur le revenu, une déclaration des recettes encaissées tout au long de l’année est tout de même requise. Il s’agit d’une déclaration informative, dans la mesure où l’impôt sur le revenu a déjà été acquitté dans ce cas. Pour ce faire, il faut joindre une déclaration complémentaire n°2042 C PRO où se trouvent tous ces renseignements.

Les auto-entrepreneurs qui n’optent pas pour le prélèvement libératoire d’impôt

Les auto-entrepreneurs qui n’optent pas pour le prélèvement fiscal libératoire sont tenus de déclarer le montant de leurs recettes encaissées à l’année, pour que l’administration puisse calculer l’IRPP. Il est toujours essentiel de joindre une déclaration complémentaire n°2042 C PRO, en vue d’indiquer toutes les informations nécessaires.

À quel moment faire une déclaration d’impôt auto-entrepreneur ?

La déclaration d’impôt d’un auto-entrepreneur doit se faire en même temps que la déclaration des revenus du foyer fiscal. Elle se fait entre le mois d’avril et le mois de juin et la date limite varie selon le département de la résidence principale et du type de déclaration à effectuer. Il est possible de faire sa déclaration en ligne ou de manière plus traditionnelle en version papier selon les cas. Si la déclaration de revenus pour un entrepreneur se fait en ligne, voici les dates limites de dépôt :

  • Départements 01 à 19 : mi-mai à minuit,
  • Départements 20 à 49 (Corse 2A et 2B incluses) : fin mai à minuit,
  • Départements 50 à 976 : début du mois de juin à minuit.

Les déclarations en ligne sont avantageuses, car elles permettent de bénéficier d’un délai plus long. Pour une déclaration de revenus par papier, la date limite est souvent fixée à la mi-mai à minuit, quels que soient les départements.