Sélectionner une page

Le portage salarial est une sorte de compromis entre l’entrepreneuriat et le salariat. Plus explicitement, l’entrepreneur établit un contrat avec une société de portage sur une durée déterminée ou indéterminée afin que celui-ci puisse bénéficier de certains avantages attribués aux salariés dans l’exercice de ses activités. Ce statut hybride attire de plus en plus, que ce soit en France ou en Europe. Ainsi, si vous envisagez de vous lancer dans ce type de statut, mais ne savez pas comment cela fonctionne, ou si vous cherchez à vous faire convaincre pour faire votre choix, cet article vous expliquera le fonctionnement du portage salarial en cinq étapes.

Démarrage d’une mission : prospection et négociation

Le contrat entre la société de portage et le free-lance définit exactement les rôles de chacun selon la loi. En effet, l’accord de portage salarial inclut que le consultant prospecte et négocie ses missions en toute indépendance, sans aucune intervention de la société de portage, que ce soit sur les dates, le sujet et la durée de la mission ou encore les tarifs. Ce n’est qu’une fois ces détails convenus que la société de portage rentre en contact avec le client pour faire signer entre lui et le free-lance un contrat de travail, avec les détails qu’il a convenu au préalable avec son client.

portage salarial

La société de portage, une aide administrative

Bon nombre de free-lance voient leur activité sombrer à cause du manque d’organisation et des nombreuses charges chronophages. Sous le poids des tâches secondaires et les papiers administratifs, le consultant a du mal à se concentrer sur son cœur de métier. Le contrat de portage salarial stipule alors que la société s’occupe de l’administratif : facturation, déclaration des charges sociales, etc.

L’exécution de la mission

Après la signature du contrat de travail entre vous et votre client, vous êtes tenu de remplir vos missions. Vous êtes libre de choisir si vous souhaitez travailler de chez vous ou dans les locaux du client pendant les heures de bureau. Dans ce cas, vous devez vous conformer aux règles mises en place dans l’entreprise de votre client comme tout autre salarié. Votre contrat de travail devra dans tous les cas faire mention de vos conditions de travail et la responsabilité du client.

Le compte-rendu d’activité, une obligation du consultant

Toutes les fins du mois, le free-lance est tenu de faire parvenir à sa société de portage un Compte-Rendu d’Activité (CRA) qui fera part de votre temps d’activité et des diverses qualifications telles que les congés, les arrêts maladie, etc. afin d’établir votre fiche de paie.

Comment percevoir sa paie en portage salarial ?

Après validation de votre CRA par la société de portage, vous percevez en premier lieu 77 % du plafond de la sécurité sociale, ce qui équivaut au salaire minimum en portage salarial et selon la durée de votre activité. Vous recevrez ensuite le reste de votre salaire après règlement de la facture par le client.