vienne-logo

Crise sanitaire : les nouveaux enjeux des entreprises

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Depuis le début de la crise sanitaire, les entreprises mettent en place de nombreuses stratégies pour optimiser leur développement. En réalité, seules celles qui y arrivent de façon responsable et innovante peuvent sortir renforcées et gagnantes de cette pandémie. Que ce soit sur le plan de la santé, de la propreté des locaux ou encore de la sécurité informatique, les enjeux auxquels les entreprises font face aujourd’hui sont diversifiés.

La santé des salariés : un enjeu majeur pour les entreprises

Évidemment, dans le contexte de la pandémie de la covid-19, les entreprises doivent faire du bien-être de leurs employés une priorité. Cela passe notamment par la création d’un environnement de travail sécurisé. Qu’elles soient très petites ou grandes, les entreprises doivent en effet renforcer leur Système de Management de la Santé et de la Sécurité au Travail (SMS). Dans ce contexte, elles doivent mettre en place une politique de prévention qui requiert le développement des systèmes d’information et des gestes barrières. Vous pouvez facilement trouver le numéro d’une société de nettoyage de bureaux à Paris pour l’entretien de vos locaux.

De plus, le traitement des malades et leur suivi sont de plus en plus préconisés. Cela implique également la prise en charge des dépenses liées aux risques psychosociaux. Les entreprises font de plus en plus usage des outils digitaux pour gérer la crise. Par exemple, des applications de suivi des vaccins sont par exemple utilisées pour les déplacements internationaux. Il est également important d’impliquer davantage les salariés dans les réflexions qui abordent la santé globale de l’entreprise. En général, des budgets doivent être prévus pour le respect des nouvelles normes (norme ISO 45 001), ainsi que pour l’optimisation de la « qualité de vie au travail » (QVT).

covid entreprise

La propreté des locaux : un nouvel enjeu pour les entreprises

En raison de la pandémie, les entreprises ont été obligées de revoir leurs règles d’hygiène pour offrir un environnement sécurisé aux salariés et à la clientèle. Une enquête d’opinion a été menée par la société d’études et de conseil BVA (« Brûlé, Ville et Associé ») sur la perception et les attentes des Français en matière de propreté dans un contexte post covid-19.

Selon les résultats obtenus, 99% des Français considèrent aujourd’hui la propreté comme un facteur indispensable dans les lieux accueillant du public. Les lieux qui accueillent des usagers doivent nécessairement inspirer confiance. Des protocoles et des guides pratiques de santé ont donc été imposés aux entreprises pour une réintégration efficace des locaux et pour assurer la sécurité des travailleurs.

Il ressort également des résultats que les exigences en matière de propreté sont plus élevées. La crise a fait prendre conscience aux dirigeants et aux salariés que la propreté est indispensable à la sécurité sanitaire. Les entreprises de propreté sont alors devenues des acteurs majeurs de la lutte contre la propagation de la maladie. Leur rôle est d’ailleurs considéré comme stratégique pour l’avenir, notamment pour le maintien des bonnes pratiques d’hygiène.

À titre informatif, la FEP (Fédération des Entreprises de Propreté et d’Hygiène), le CNA (Conseil National des Achats) et l’ARSEG (Association des Directeurs de l’Environnement de Travail) ont signé une charte portant sur l’achat de propreté responsable et efficace. Celle-ci vise une amélioration de la qualité de service au vu de la clientèle et une optimisation par la même occasion de la QVT des collaborateurs.

La cybersécurité : un enjeu de taille dans l’ère covid

Le confinement imposé par la crise sanitaire a fait naître de nouvelles manières de travailler. Il s’agit principalement du travail à distance (ou télétravail). Pour cela, les salariés ont utilisé leur matériel informatique personnel. Malheureusement, cet accès direct au système informatique de l’entreprise met les entreprises à risque sur le plan de la sécurité informatique. Selon une étude menée par l’Office européen de police (Europol) en 2020, le nombre de cyberattaques a en effet connu une hausse très importante. La pandémie a eu un impact plus frappant sur la cybercriminalité, comparativement à d’autres activités criminelles. Contrairement aux idées reçues, les pirates informatiques ne s’attaquent pas uniquement aux grandes entreprises.

En réalité, les TPE (très petites entreprises) et les PME (petites et moyennes entreprises) sont les plus visées à cause de leur vulnérabilité. Les préjudices subis sur le plan financier sont très élevés. Les directions des systèmes d’information (DSI) des entreprises doivent alors renforcer leur mission de suivi et de mise en œuvre de la politique d’organisation et d’informatisation des services. Les risques liés à l’utilisation de terminaux personnels pour le télétravail doivent être constamment rappelés aux employés. L’application des gestes simples comme « éviter d’ouvrir un mail ou un document suspect » doit également être renforcée.

cybersécurité entreprise

L’enjeu du développement durable pour les entreprises

Avec une baisse de 5 à 10% des émissions en 2020, la crise sanitaire a eu un impact positif sur l’environnement. De plus, les fonds et les produits financiers durables ont mieux résisté pendant la pandémie. De plus, selon une étude réalisée par le Carbon Trust, la majorité des grandes entreprises pensent que les préoccupations de durabilité vont se renforcer après la crise de la covid-19. Aujourd’hui, les attentes des consommateurs sont en train de changer. Ils ont pris conscience des enjeux du développement durable et y sont plus attentifs.

Il est donc observé un élan concernant la volonté de soutenir le tissu économique local ou en optant pour les circuits courts et les commerces de proximité. Pour la majorité des Français, les entreprises ont un rôle important à jouer pour une société plus durable et plus écologique. Or, ils estiment que la prise en compte des impacts environnementaux par les entreprises n’est pas suffisante. Pour assurer leur développement dans l’ère covid, les entreprises doivent ainsi faire du développement durable un enjeu primordial.

Pour cela, elles doivent développer et mettre en place des actions concrètes et innovantes. La crise représente pour les entreprises, une occasion intéressante de se réinventer, en développant des activités et des filières plus respectueuses de l’environnement. Dans un contexte de crise sanitaire, les nouveaux enjeux des entreprises sont ainsi principalement liés à la santé, à la propreté des bureaux, à la cybersécurité et au développement durable. Ces derniers sont importants et doivent être pris en compte pour la sécurité des salariés et pour le développement des entreprises.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à la newsletter