Sélectionner une page

Les entreprises, les organisations privées ou publique, doivent faire un audit RGPD. Il faut préciser que la Cnil (autorité de contrôle) a précisé que la cartographie des traitements de données est une étape non négligeable d’un plan d’action réussi pour une mise en conformité avec le règlement européen. Il en est de même pour désigner un délégué et la gestion des risques.

Pourquoi il faut effectuer un audit de sécurité ?

Faire un audit de conformité de l’ensemble des traitements des données personnelles peut être assez contraignant pour les entreprises pourtant, c’est une étape indiscutable pour respecter les conditions du nouveau règlement européen sur le respect des droits des personnes. C’est cet audit qui permettra d’assurer un niveau de sécurisation accrue sur l’étude et l’utilisation des données à caractère personnel.

L’audit ne se limite pas juste à énumérer la totalité des données personnelles à traiter. Il s’agit d’un contrôle interne permettant de :

  • Examiner la mise en conformité d’une entreprise et de leur stratégie de protection des données ;
  • Suivre les données traitées, de la collecte des données à la durée de conservation ;
  • Questionner le responsable du traitement et le Dpo sur leur méthode de respect des droits des personnes concernées ;
  • Garantir la transparence sur la protection des données personnelles : droit d’accès, droit d’oubli ou droit à la portabilité ;
  • Vérifier la cybersécurité quant aux traitements de données personnelles,

Lire ici pour avoir plus de données !

Un rapport d’audit spécial RGPD ?

Le RGPD fait suite à la loi informatique et libertés, concernant le traitement des données personnelles et la sécurité informatique. Il s’agit de garantir les droits et libertés des personnes concernant le traitement de données à caractère personnel. L’audit permet d’avoir une vision claire des nouvelles obligations RGPD et des mesures à prendre en compte pour répondre à la conformité règlementaire.

Cette mission d’analyse et de process est une première étape pour être en conformité avec le RGPD. Il est nécessaire d’avoir des bases en juridique et bien comprendre la notion de protection de données. Une mauvaise compréhension de ces données peut conduire au non-respect des obligations légales et à une analyse d’impact faussée.

Le rôle du pilote de conformité

Le pilote de conformité est la personne qui sera chargée de s’assurer de la mise en conformité RGPD et du respect des exigences de la CNIL. Il se chargera de réaliser un audit et de veiller à la tenue d’un registre des traitements afin d’empêcher toute violation de données. Il doit disposer de toutes les données nécessaires : document contractuelle, historique informatique et libertés, nouveaux traitements de données. Il doit solliciter tous les employés afin que tous les aspects de la mise en conformité soient respectés.

Comment faire un audit RGPD ?

Un audit RGPD doit être efficace. Pour ce faire, il important de mettre en avant une session d’information sur ce sujet et de résumer les mesures prises par l’entreprise avant l’application du RGPD. S’en suit une cartographie précise au cours de laquelle, il faudra :

  • Identifier les données personnelles pour une meilleure gestion des données ;
  • Classer ces données par catégories et déterminer quelles sont les données sensibles ;
  • Examiner quelle est la pertinence des données ;
  • Recenser les divers traitements faits sur les données personnelles : nous faisons référence ici à l’organisation, à la conservation, à la modification, à l’effacement, à la destruction…

Dans cette stratégie, il faut aussi mettre en avant les divers acteurs et leurs responsabilités. Il faudra aussi tracer les éventuels transferts de données afin de prendre les mesures adéquates pour la protection des données.