vienne-logo

Création de société aux USA : une bonne idée actuellement ?

De plus en plus d’entrepreneurs sont séduits par la création d’une société aux États-Unis. Cela s’explique en majorité par les perspectives de développement des entreprises sur place. C’est un pays très attractif inspirant de très bonnes idées, offrant de grandes opportunités commerciales et de la souplesse administrative. Les USA proposent en effet un environnement favorable à l’entrepreneuriat. Cependant, cela peut être un projet très risqué, si vous ne vous êtes pas bien préparé. Pour implanter votre activité aux États-Unis, certaines étapes sont à franchir.

Définissez la stratégie à appliquer pour installer une entreprise aux USA

Comme pour toute activité, il est nécessaire d’élaborer un business plan et de faire une évaluation du marché, afin de déterminer la stratégie la mieux adaptée.

L’étude de marché est la première étape du processus de création d’une société. Elle permet de comprendre l’état du marché et son fonctionnement, et surtout d’étudier la concurrence. Pour vous accompagner dans votre démarche, découvrez Creer-societe-usa.com, un interlocuteur de confiance pour les entreprises qui s’installent aux États-Unis. Les sociétés spécialisées peuvent ainsi vous conseiller sur la meilleure stratégie à adopter pour votre projet.

Elles peuvent également s’occuper de la rédaction de vos actes de création, de l’enregistrement et du renouvellement de votre société auprès de l’administration fiscale. Elles peuvent par ailleurs se charger de l’ouverture de votre compte bancaire, que ce soit sur place ou à distance. Leurs conseils sur toutes les questions juridiques, administratives, fiscales et comptables vous seront d’une grande utilité. Ils vous permettront de comprendre comment lancer votre activité le plus rapidement possible, de manière parfaitement légale et sans complication.

Obtenez un visa de travail américain

L’immigration et l’implantation de votre activité aux États-Unis nécessitent l’obtention d’un visa. Plusieurs types de visas de travail existent dans la législation américaine, notamment :

  • le visa E-1 ou visa d’échanges commerciaux,
  • l’E-2 réservé aux investisseurs,
  • le L-1 pour un visa de transfert intragroupe,
  • le H-1B pour un visa de travail spécialisé ou travail temporaire.

Des critères précis sont à remplir pour chacun d’eux.

Les visas E-1 et E-2 sont surtout conseillés aux étrangers souhaitant créer une entreprise sur le sol américain. Ces visas sont plus onéreux que le visa L-1. Pour obtenir le visa E-2, l’investisseur doit placer une somme minimum dans la société. Le montant est défini par l’USCIS ou les Services d’Immigration, en fonction de l’activité à exercer.

Le visa L-1 est renouvelable chaque année pendant 5 à 7 ans, en fonction du type d’activité. Passé ce délai, le titulaire du visa doit quitter le territoire pendant 1 an au minimum avant de procéder à une nouvelle demande de visa.

Entreprendre aux USA, créer une société

Choisissez la forme sociale de votre entreprise aux États-Unis

Aux USA, certains types de sociétés sont accessibles aux non-résidents.

La corporation

La forme corporation est idéale pour une société en actionnariat. Elle est accessible à toute société à actionnaires, que ce soit sur le plan fiscal ou responsabilité.

Son avantage repose sur la responsabilité unique de la société, tant au niveau des dettes qu’au niveau des actions. Cependant, il faut savoir que la société peut être imposable deux fois : lors de la distribution des dividendes et lors de la déclaration du bénéfice.

Vous avez le choix entre la C corp et la S corp. En général, la S Corp est interdite aux étrangers, sauf si ces derniers disposent d’un visa résident permanent.

La sole proprietorship

Cette forme sociale est recommandée aux travailleurs indépendants ou aux auto-entrepreneurs. La sole proprietorship est très avantageuse grâce à sa flexibilité, elle ne nécessite pas un enregistrement en tant que société.

Le partnership

Il s’agit d’une forme sociale idéale pour une société ayant au moins deux propriétaires. Chaque actionnaire est responsable sur ses fonds propres. Un enregistrement en tant que société est exigé. Le partnership existe en deux formes qui sont le general partnership et le limited partnership. Si la première se traduit par une division égale, la seconde restreint la responsabilité et le contrôle de partenaires spécifiés.

La limited liability company (LLC)

Cette forme se situe entre la corporation et le partnership. Elle est très avantageuse, car elle vous fait profiter d’une flexibilité opérationnelle et d’une efficacité fiscale, mais surtout d’une responsabilité limitée. Les actionnaires de la LLC peuvent être des personnes physiques, un membre unique ou des corporations.

Pour votre activité aux USA, vous n’êtes pas obligé de vous y installer physiquement. Vous pouvez juste avoir un représentant légal sur place. Renseignez-vous auprès d’une société spécialisée pour vous accompagner dans vos démarches.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à la newsletter