Facteurs à prendre en compte avant de développer votre entreprise en Europe

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

S’implanter en Europe en tant qu’entrepreneur peut être lucratif et constitue souvent un bon plan d’action si vous cherchez à vous développer sur un nouveau marché. Il y a cependant quelques pièges à éviter et des décisions à prendre avant de sauter de l’autre côté de l’étang.

 

Gérer le Brexit

La première chose à savoir concernant un déménagement en Europe est qu’il pourrait signifier un déménagement sur 2 marchés différents. Avec le départ du Royaume-Uni de l’UE, ils se sont également retirés du marché unique, qui garantit la libre circulation des échanges entre les membres de l’UE. Cela pourrait entraîner une augmentation des droits de douane sur les marchandises vendues de l’autre côté du détroit, ainsi que l’application de 2 législations fiscales totalement différentes. Si la sortie officielle n’aura pas lieu avant au moins 2019, les ramifications se font encore sentir, notamment dans la valeur de la livre, qui a chuté depuis le vote.

Surmonter les barrières linguistiques

Sans décider d’un déménagement, votre entreprise devra devenir flexible avec ses langues. L’anglais est peut-être une langue très répandue, notamment en Europe, mais on ne peut pas s’attendre à ce que tout le monde la connaisse. Un moyen de contourner ce problème pourrait être d’envoyer des employés actuels en Europe pour lancer l’entreprise, mais n’oubliez pas que les expatriés auront besoin de visas de travail. Une autre solution consiste à embaucher des locaux pour réduire les frais de transport. Il se peut toutefois que vous ayez besoin d’engager un traducteur pour traduire tous les documents nécessaires dans la langue cible.

 

Conformité à la sécurité européenne

À partir de 2018, l’UE commencera à appliquer des lois plus strictes en matière d’information pour toute organisation qui collecte, stocke ou traite des données sur tout membre de l’UE. Cela signifie que toute information recueillie sur les citoyens de l’UE devra faire l’objet d’un consentement explicite de la part de ce citoyen et que toute utilisation abusive d’informations, comme celles provenant du trafic sans marque, entraînera une lourde amende. Toute personne peut révoquer l’accès à ses informations personnelles à tout moment. Ces lois s’appliquent à toute organisation dans le monde qui détient des informations personnelles sur les citoyens de l’UE et pas seulement à celles qui relèvent de la juridiction de l’UE.

 

Envisager la paie

Que vous embauchiez des expatriés ou des locaux, vous aurez besoin d’un système de paie solide. Pour les petites entreprises, un système de paie local à local peut fonctionner, car les bureaux uniques pourront s’occuper eux-mêmes de la paie. De nos jours, de nombreuses entreprises, y compris en Europe, confient la gestion des salaires à un fournisseur unique, ce qui permet de rationaliser le processus de paiement en le regroupant en un seul endroit. Il est important, lorsque vous empruntez cette voie, de vous assurer que votre fournisseur de paie parle couramment toutes les langues que vos employés emploient pour communiquer.

 

Déclaration d’impôts

Dans l’UE, la taxe est appliquée à chaque étape de la production et prélevée à la fin de l’année. Chaque entreprise doit payer un impôt sur les sociétés, mais il est versé au pays et non à l’UE. De ce fait, n’oubliez pas de vous renseigner sur les lois fiscales locales de tout pays dans lequel vous vous développez.