vienne-logo

Financer un projet, financer une entreprise ou investir dans une entreprise : que choisir ?

Le financement de projets est également un domaine très intéressant du monde de la finance : comparé aux fusions et acquisitions et au capital-investissement, le financement de projets est moins exposé, mais attire chaque année de nombreux nouveaux investisseurs.

 

Qu’est-ce que le financement de projets ?

 

Le financement de projet est le financement de la construction d’un actif d’infrastructure (un actif tangible d’un point de vue financier) par un ou plusieurs prêts bancaires et des fonds propres. Contrairement aux financements d’entreprises ou à l’investissement dans l’ETF sur le marché boursier, dont vous en saurez plus dans la suite de votre lecture, il y a plusieurs détails à prendre en compte. Par exemple, pour que le financement dans un projet soit réussi, les revenus générés par l’infrastructure doivent être suffisants pour rembourser la dette empruntée. Le niveau d’endettement qu’un projet peut emprunter à une banque est généralement calculé sur la base du montant des recettes que le projet générera une fois qu’il sera opérationnel. Il faut également garder à l’esprit que l’objectif principal de la banque est de s’assurer qu’elle peut récupérer les fonds qu’elle prête à l’entreprise. Le degré de certitude des revenus joue donc un rôle important dans l’obtention d’un prêt bancaire. Naturellement, plus les recettes sont certaines, plus le projet peut emprunter et plus la banque sera en mesure de prêter de l’argent. Inversement, si le degré d’incertitude des revenus est trop élevé, le projet peut ne pas être capable d’emprunter le montant nécessaire à son financement.

 

Comparaison entre le financement de projets et le financement d’entreprises

 

Il convient ici de faire une distinction entre le financement de projets et le financement d’entreprises.

 

Financement de projets

Dans le cadre du financement de projet, la société de projet (aussi connue sous le nom de sponsor) crée une société de projet (appelée « société à finalité spécifique » ou SPV) qui détient les actifs du projet. La société de projet n’inclut donc pas le projet dans ses états financiers. L’une des principales caractéristiques du financement de projets est que les banques ne peuvent généralement pas compter sur la société de projet si l’infrastructure ne génère pas suffisamment de revenus pour rembourser la dette contractée. C’est ce qu’on appelle le financement « sans recours ». Dans les cas extrêmes, la banque peut saisir les actifs concernés.

 

Finance d’entreprise

Contrairement au financement de projet, le financement d’entreprise n’implique pas la création d’une société de projet, car la société réalisant le projet intègre le projet dans ses actifs financiers. Dans le cadre de ce type de régime, la banque a le droit légal de prendre des mesures contre la société de projet si celle-ci ne rembourse pas la dette contractée par le projet. On parle ici de financement « avec recours », par opposition au financement sans recours.

 

Investissement dans ETF, ce qu’il faut savoir !

 

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Un ETF (Exchange Traded Fund), également appelé tracker, est un fonds indiciel qui vise à suivre le plus fidèlement possible la performance à la hausse ou à la baisse d’un indice boursier. Les ETF sont des fonds communs de placement émis et autorisés par une société de gestion. Contrairement aux autres fonds, ils sont négociés en continu et peuvent être achetés et vendus dans la journée. Comme pour les actions, les ordres sont passés auprès d’un intermédiaire financier, qui en contrôle le prix. Comme pour les placements collectifs, la société de gestion et le dépositaire supervisent l’achat et la vente des titres du fonds.

 

Pourquoi investir dans les ETF ?

Les ETF offrent un large éventail d’options de placement et vous permettent de diversifier vos investissements. Vous pouvez acquérir différents portefeuilles de titres français ou étrangers, représentatifs des marchés, des domaines d’activité et des stratégies d’investissement. Contrairement aux fonds traditionnels, ils sont cotés en continu et peuvent être achetés et vendus à tout moment. Les frais sont inférieurs à ceux des fonds d’actions traditionnels gérés plus activement. En tant que fonds, les ETF répondent aux règles de sécurité du placement collectif (garantie de collatéral, diversification des fonds, dépositaire distinct de la société de gestion pour la protection des actifs en cas de faillite de la société de gestion, etc.)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Sommaire