vienne-logo

Faire appel aux services d’un avocat

 

Dans le métier de l’avocat, on retrouve le spécialiste et le généraliste. Si vous devez faire appel à ce professionnel du droit, vous devez faire le bon choix afin de garantir la réussite de votre affaire et pour bénéficier d’un meilleur accompagnement.

Les avocats généralistes

 

Il y a une distinction à apporter entre avocat généraliste et spécialiste en Suisse. L’avocat généraliste n’a pas de spécialisation précise et pratique toutes les matières juridiques. La variété des missions, ainsi que son expérience le conduit à avoir un domaine de prédilection spécifique. La majorité des avocats, après quelques années de pratique, peuvent affiner leurs compétences, mais sans avoir un certificat de spécialisation. La popularité de l’avocat, à Yverdon les bains par exemple, dans tel domaine permet de mieux en savoir sur ses compétences. Le bouche-à-oreille reste la meilleure publicité pour lui.

 

De bons juristes

Les avocats généralistes sont de bons juristes. Ils sont à disposition en toute situation pour conseiller, orienter et écouter. De plus ils sauront vous orienter vers des confrères spécialisés si la situation s’y prête.

 

Choisir un avocat spécialisé

 

Le meilleur avocat à Yverdon-les-bains spécialisé doit obligatoirement passer un examen pour faire reconnaître ses compétences dans des disciplines juridiques précises :

  • l’usage d’une mention de spécialisation n’est possible qu’après l’obtention d’un certificat de spécialisation ;
  • le respect de la liste des mentions de spécialisation selon l’arrêté du 8 juin 1993 ;
  • l’obtention de 4 ans d’expérience en la matière, pour avoir la spécialisation.

Les spécialisations du droit

On recense en tout 15 mentions de spécialisation du droit comme : le droit des personnes, le droit pénal, le droit immobilier, le droit rural et le droit de l’environnement, le droit public, le droit à la propriété intellectuelle, le droit commerciale et le droit des sociétés, le droit fiscal, le droit social, le droit économique, le droit des mesures d’exécution, le droit communautaire et enfin le droit des relations internationales. 

 

Spécialisation et domaines de compétence : on fait le point

 

L’avocat peut faire l’objet d’une spécialisation après validation de ses compétences professionnelles dans son domaine. Le conseil national des barreaux lui remet un certificat attestant sa spécialisation, accompagné d’une qualification précise. Le domaine de compétence lui, est une publicité personnelle de l’avocat. Spécialisé ou non, l’avocat doit toujours respecter la déontologie à l’égard de ses clients. Si l’avocat va indiquer son domaine de compétence, c’est pour faire connaître à sa clientèle qu’il est surtout réputé dans tel ou tel domaine. 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à la newsletter