vienne-logo

Se former grâce au Fongecif

Quand on veut demander un congé individuel de formation, il faut s’adresser à un organisme paritaire validé au titre de congé individuel de la formation professionnelle. A chaque secteur d’activité, il y a un OPACIF précis dont le plus connu est le FONGECIF. Mais qu’est-ce que ce droit individuel à la formation ? Quelle est sa place pour le parcours professionnel du demandeur ?

A quoi sert le fongecif ? 

Dans le cadre de parcours professionnels, suivre une formation s’avère nécessaire. Le Fongecif ou Fonds de Gestion des Congés Individuels de Formation, est un organisme paritaire, interprofessionnel. Ils ont vu le jour en 1983 afin de donner la faculté aux salariés de suivre une formation professionnelle continue.

Ces organismes de formation, sont organisés par région et leur mission 1ère est d’orienter, de conseiller et surtout d’accompagner les employés dans leur projet de formation, à temps-plein ou temps-partiel. Ce sont les sociétés qui financent la formation professionnelle à hauteur de 0.2% du salaire brut. Quand le salarié demande un congé individuel pour son projet de formation, alors le Fongecif prend en charge :

  • Le financement de la formation ;
  • Le maintien de salaire ;
  • Les frais annexes.

En somme, cet organisme de formation va gérer : Le congé individuel de formation, le congé pour le bilan de compétences, le congé validation des acquis de l’expérience ou VAE, le compte personnel de formation ou cpf.

Quand faut-il demander une formation ? 

Le Fongecif fait référence au droit individuel des salariés uniquement dans le cadre de leur projet professionnel. Mais pour pouvoir bénéficier d’un congé de formation, il faut faire une demande d’autorisation d’absence auprès de l’organisme et avoir cumulé assez d’heures dans son CPF ou Compte personnel de formation de transition professionnelle. 

  • Pour les employés en CDI : Il faut avoir deux ans d’ancienneté avant le début de la formation et être en poste depuis 1 an dans son entreprise ;
  • Pour les salariés en CDD : Il faut un cumul de deux ans de travail au cours des 5 dernières années et prouver 4 mois de CDD sur les 12 derniers mois.

Comment faire sa demande de formation des salariés ?

Les actions de formation sont nécessaires à son avenir professionnel. Mais pour que votre demande de financement soit aboutie, il faut se rendre sur son compte de formation avec son numéro de sécurité sociale. 

Vous accèderez à vos droits et vous choisirez un plan de formation éligible puis vous demanderez un devis. Avant de se former, il est tout à fait possible de demander de l’aide à un conseiller en évolution professionnelle

Puis vous allez créer votre dossier de formation. En dehors de vos heures de travail, vous pouvez mobiliser vos heures comme il vous semble. 

Quelles sont les formations proposées par le Fongecif ?

Le sanitaire, l’enseignement, le transport, le social ainsi que la maintenance informatique font partie des formations les plus octroyées par le Fongecif. D’ailleurs ce sont les métiers qui sont les plus recherchées dans la région parisienne

Outre cela, on retrouve aussi le diplôme d’études en langue française ainsi que le CAP petite-enfance et le CAP gardien d’immeuble. 

Si l’on fait un classement par domination, on retrouve :

Les services à la personne

Il s’agit des besoins en service d’aide, en personnel médical et paramédical ainsi que les aides ménagères et les assistantes maternelles.

L’informatique

C’est sans aucun doute le secteur d’activité qui compte le plus de recrutement : cadres d’étude, ingénieurs, R&D en informatique…

Le transport

Parmi ces métiers phares on peut donc retrouver le titre professionnel conducteur du transport routier en ville de voyageurs ou de marchandises.

Est-ce que l’employeur peut refuser une formation ?

Dans le cadre du temps de travail

Même si la demande de professionnalisation relève de l’employé, il faut que le salarié demande l’accord de l’employeur

Si la formation se déroule en totalité ou en partie sur le temps de travail, et que le salarié a le nombre d’heures suffisant, l’employeur doit donner son accord et il dispose de 30 jours pour donner son accord. Par contre, si l’employeur refuse dans le délai imparti, le salarié ne peut pas se former. 

Par contre, le salarié peut faire une formation d’office :

  • Si la formation rentre dans le cadre de l’obtention de la VAE ;
  • Quand un accord de branche ou d’entreprise le prévoit ;
  • Quand le salarié suit une formation déclarée obligatoire par l’entreprise.

En dehors du temps de travail

Ici, il n’est nullement nécessaire d’avoir l’accord de son employeur. En revanche, il n’y a point d’allocation remise par l’employeur et le salarié devra directement se renseigner auprès de l’OPCO dont dépend l’entreprise.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à la newsletter