vienne-logo

Détective privé : tout savoir sur cette profession qui intrigue

 

Qui n’a pas rêvé de devenir détective privé une fois dans sa vie ? Dans les films, ce professionnel possède une compétence quasi illimitée dans tout ce qu’il fait. Dans la vraie vie, cela se passe autrement, du moins en France. Comment devenir enquêteur privé ? Que fait-il ? Avec qui travaille-t-il ? Voici les réponses à toutes vos questions.

 

Qui n’a pas rêvé de devenir détective privé une fois dans sa vie ? Dans les films, ce professionnel possède une compétence quasi illimitée dans tout ce qu’il fait. Dans la vraie vie, cela se passe autrement, du moins en France. Comment devenir enquêteur privé ? Que fait-il ? Avec qui travaille-t-il ? Voici les réponses à toutes vos questions.

Description du métier

 

En France, le métier de détective privé est sous le contrôle du ministère de l’Intérieur. C’est l’article L621-1 du code de la sécurité intérieure qui définit cette profession et son cadre d’intervention. Pour faire simple, un détective privé est une personne travaillant en tant que profession libérale qui recueille des informations destinées à des tiers. Les personnes physiques ou morales qui l’engagent veulent se défendre et faire valoir leurs droits. Il faut préciser qu’il est interdit au détective privé de mener une enquête sur une entité A si l’entité B qui l’engage n’a aucune relation avec. Autrement dit, les enquêtes pour épier des personnes juste pour le plaisir sont prohibées. Avant, cet enquêteur n’agissait que pour prouver l’adultère. Le métier a évolué et fini par gagner du terrain avec des enquêtes sur des affaires familiales, commerciales, immobilières et même des enquêtes pénales. Pour exercer en toute légalité, il doit avoir une carte professionnelle, des agréments et des autorisations d’exercice. Étant donné que les enquêtes entrent souvent en relation avec la justice, ce professionnel doit avoir des compétences en droit et en législation.

 

Quels sont les parcours pour devenir un détective privé

 

Études et formations

Pour les bacheliers, les quatre facultés suivantes proposent un cursus : 

  • Panthéon-Assas Paris II ;
  • Université de Nîmes : les études durent un an et vous donne accès à la Licence Professionnelle Agent de Recherche Privée. Avec ce diplôme, vous pouvez exercer en tant que salarié, indépendant ou directeur d’agence ;
  • IFAR ou institut de formation des agents de recherches qui se trouve à Montpellier. La formation dure 1 200 heures avec 500 heures de stages dans une agence. Ce cursus vous ouvre les postes de directeur d’agence, de salarié ou de détective indépendant ;
  • ESARP ou école supérieure des agents de recherches privées à Paris.

Pour les personnes, exerçants dans le métier des droits, comme les policiers judiciaires peuvent demander une validation des acquis de l’expérience pour devenir détective privé. Il y a aussi le certificat de qualification professionnelle ou CQP, mais qui ne vous donne accès qu’au métier d’enquêteur salarié. La qualification est de 640 heures. Celle-ci ne vous permet pas d’ouvrir votre propre agence d’enquête et devenir détective privé à Paris.

 

Évolution de carrière

Les détectives privés fraichement diplômés commencent généralement à travailler dans une agence. Ceci en raison du fait qu’il est difficile d’ouvrir sa propre agence, car il faudrait constituer une clientèle et avoir des relations professionnelles dans de nombreux secteurs d’activité. Après quelques années en tant qu’enquêteur salarié, vous pouvez voler de vos propres ailes et ouvrir votre cabinet. Sinon, il y a la possibilité de se spécialiser dans des domaines spécifiques comme l’immobilier, la finance, l’assurance, etc.

 

Détective privé en agence, indépendant ou créé sa propre agence ?

 

En tant qu’agent de recherche, vous pouvez être salarié, indépendant ou avoir votre agence. Quels sont les avantages et les inconvénients ?

 

En agence

Si vous êtes salarié, vous n’avez pas de souci à vous faire au niveau de l’organisation, du paiement des salaires et surtout de l’obtention et du développement de la clientèle. Un des premiers inconvénients est quand même le salaire. Il y a ensuite le travail jusqu’à des heures tardives, car il arrive que vous deviez enquêter jour et nuit. De plus, il est difficile de trouver un poste d’enquêteur salarié, car la grande majorité des détectives privés exercent à leur compte.

 

Indépendant

Un indépendant est un auto-entrepreneur, ou entrepreneur individuel. Il est souvent mandaté par des agences qui sous-traite à ce professionnel des missions, de façon ponctuelle ou régulière. L’inconvénient est l’instabilité des demandes. Elles peuvent être nombreuses par moment, comme être inexistantes pendant plusieurs jours ou semaines. Ce métier est intéressant si vous avez un carnet d’adresse étoffé, et beaucoup de contact dans les entreprises, la justice et les agences d’enquêteur. Un enquêteur indépendant peut dégager un salaire confortable si toutes les conditions sont réunies.

 

Directeur d’agence

C’est le rêve de tous les détectives. Avoir sa propre agence signifie une carrière bien remplie et une liberté totale. Pourtant, il n’est pas aisé d’atteindre ce stade. Il vous faut tout d’abord constituer une clientèle et éventuellement engager des salariés. Les charges sont donc importantes. Ce poste est conseillé aux personnes ayant exercé pendant plusieurs années dans le milieu, ayant acquis une solide expérience en matière d’investigation civile et commerciale. Les débutants auront donc plus de mal à accéder à ce poste en début de carrière. Un directeur d’agence peut gérer sa clientèle, son emploi du temps et son organisation de travail comme il l’entend, ce qui est probablement le meilleur avantage de ce statut.

 

Ses missions pour les particuliers

 

Pour les particuliers, l’agent de recherche a un champ d’action très vaste. La seule condition est qu’il faut une relation entre la personne à surveiller et la personne qui a engagé le détective. Pour cela, il peut faire des investigations sur la recherche de personnes disparues, sur l’héritage, la recherche de débiteur, le contrôle de l’emploi du temps d’un mineur. Il intervient aussi pour des enquêtes sur les vols, les harcèlements, les litiges locatifs. Cependant, le plus souvent, le détective privé est appelé pour résoudre les zones d’ombre sur les affaires familiales : divorce, adultère, pension alimentaire, droit de visite, garde d’enfants, violence conjugale, maltraitance, etc. Ces missions très variées nécessitent toutes l’apport de preuve afin que le mandant puisse se défendre efficacement.

 

Ses mandats pour les entreprises

 

Il est aussi très sollicité par les entreprises pour diverses raisons notamment :

  • la concurrence déloyale ;
  • les arrêts maladie abusifs ;
  • la contrefaçon ;
  • la protection des brevets ;
  • le travail dissimulé ;
  • les harcèlements et les vols ;
  • les escroqueries en tout genre ;
  • la solvabilité ;
  • et bien d’autres litiges
  •  

Pour la justice

Dans certains cas, le détective privé est mandaté par un avocat, un notaire ou un huissier, pour effectuer des contre-enquêtes pénales ou encore des enquêtes dont le succès requiert une grande connaissance en investigation. Il faut préciser que les documents fournis par ce professionnel sont recevables au tribunal, que ce soit pour le compte d’un particulier, d’une entreprise ou de la justice. La seule condition est de respecter les dispositions légales en vigueur durant le recueil des indices et des informations.

 

L’importance de la confidentialité dans le métier

 

Les informations qui arrivent entre les mains d’un détective privé sont soumises au secret professionnel. Son métier exige une grande capacité à conserver ces informations et à la confidentialité totale

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à la newsletter